Le FIM permet une prise de conscience des défis climatiques

La 15e édition du Forum International de la Météo et du Climat (FIM) se déroulera à Paris du 2 au 5 juin 2018 et comportera de multiples moments forts à l’attention du grand public, et aussi à l’attention des professionnels et décideurs de la météo et du climat.

C’est avec profonde conviction que j’apporte mon vif soutien au Forum International de la Météo et du Climat (FIM). Le FIM permet une prise de conscience des défis climatiques, tout en soulignant l’importance de la société civile dans les débats, – force motrice indispensable dans l’impulsion d’un changement de cap de notre action pour la préservation de l’environnement. Son volet professionnel qui rassemble les experts et les professionnels de la météo et du climat permet au FIM de s’inscrire au cœur de la réflexion et de l’engagement. Je tiens à saluer le travail éminemment précieux de Jean Jouzel, Président de l’Association météo et climat, et de ses collègues scientifiques qui nous ont permis de prendre conscience du défi.
Par son approche interactif et ouvert, avec expositions, ateliers, débats-participatifs et rencontres, le Forum permet de sensibiliser le plus grand nombre, et de souligner le rôle central de l’action citoyenne. Car c’est bien à chacun de s’engager ! Et il n’est pas trop tard ; limiter le réchauffement à 2°C est encore possible, à condition que chacun y mette véritablement du sien. Qui plus est, l’action est positive. Oui, agir rend heureux ! Le FIM est ainsi un événement qui crée des ponts d’échange entre l’ensemble des acteurs du climat, à toutes les échelles. C’est ce qu’il faut pour avancer ensemble pour l’Humain et la Planète. C’est pour cela que le Forum International du Climat et de la Météo a tout mon soutien.

Yann Arthus Bertrand
Président de la Fondation GoodPlanet. Parrain de la 15e édition du FIM.
Photo : © Quentin Juemeaucourt